Comme nous l’avons dit mercredi lors de notre assemblée générale annuelle, une concertation préalable a commencé au sujet de la quatrième modification de notre plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi).

Jusqu’au 23 décembre 2022, un dossier présentant les évolutions proposées est accessible au Centre administratif de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg (4ème étage), ainsi qu’en mairie (pour les 32 communes concernées, dont Illkirch-Graffenstaden). 
Il sera également accessible en version dématérialisée sur le site internet de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg.

Le public pourra également émettre ses observations par registre dématérialisé sur le site de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg (voir lien précédent), ainsi que par courrier postal ou électronique.

Cette modification porte par exemple sur « la prise en compte des enjeux liés à la modération de la consommation foncière par le reclassement de plusieurs zones à urbaniser en réserve foncière ou en zones naturelles ou agricoles » et « la prise en compte des enjeux de santé et sécurité publique par la mise en place d’un dispositif règlementaire de prévention contre les risques de coulées d’eaux boueuses », ou encore la préservation de la Ceinture Verte de Strasbourg.

Cependant, la modification porte aussi sur « la mise en œuvre de projets de développement urbain, de requalification urbaine, et de projets de renouvellement urbain »…

Parmi les mesures envisagées concernant Illkirch-Graffenstaden, on relève:

  • au point 151 du projet, p. 475 à 477 de la note de présentation, le projet de création d’une zone d’activité agricole (ZAA) en vue du développement d’une ferme urbaine dans le quadran sud-est du secteur du Baggersee, au sud de la route Kastler et à l’est de l’avenue de Strasbourg, qui fera l’objet d’un complément de l’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) ;
  • au point 163 du projet, p. 500 à 502 de la note de présentation, le projet de création d’une d’un cimetière métropolitain dans le secteur du Baggersee, qui fera également l’objet d’un complément de l’OAP ;
  • le point 41 (voir page 168 de la note de présentation) prévoit de réduire la hauteur maximale des immeubles (qui est actuellement de 20 m) au nord du ban de la commune, au droit de l’avenue de Strasbourg, jusqu’à la rue fin de banlieue, « pour améliorer la couture urbaine avec la zone à vocation principalement résidentielle à dominante d’habitat individuel limitrophe, dont les hauteurs maximales autorisées sont de 7 mètres à l’égout de la toiture ». Nous avions mis en avant ce problème de transition de hauteur dans notre lettre ouverte ;
  • dans la même ligne, il est proposé (point 40, page 167) d’abaisser les hauteurs maximales autorisées des constructions sur les quartiers Vignes et Libermann à 20 m HT au lieu des 25 m HT dans les secteurs de zone correspondant aux grands ensembles d’immeubles collectifs ;
  • certaines zones à dominante d’habitat individuel sont légèrement agrandies pour des raisons de cohérence (voir point 42 entre la rue du Raisin et la rue Laure Diebold, et point 43 à l’intersection entre la rue du Parc et de la route de Lyon) ;
  • la commune d’Illkirch-Graffenstaden souhaite modifier le secteur de mixité sociale (SMS2) afin de favoriser la production de logements sociaux (voir point 105, pages 299 et suivantes), de sorte que les projets de construction futurs auraient l’obligation de créer 35 % de logements sociaux à partir, non plus de 12 logements, mais de 6 logements ;
  • d’autre part, la SMS2 (prévoyant 35 % de logements sociaux, voir ci-dessus) serait étendue à certaines zones urbaines où cette obligation n’existait pas : au niveau de l’avenue de Strasbourg, de la rue du canal, de la rue des fougères, de la rue des Bonnes gens, de la rue des fleurs, de la rue sous les platanes et de la rue Charles Michel (voir point 106, p. 300) ;
  • le point 140 (p. 447 à 449) concerne la reconfiguration de la rue de l’Industrie.

On notera que la note de présentation reprend telle quelle, page 477, la carte du secteur du Baggersee qui figurait dans l’OAP métropolitaine « Baggersee » de septembre 2018 (carte n° 1 : Schéma de principe des Orientations d’Aménagement).